peur

Apprendre à vaincre sa peur peut être une perspective intimidante si l’on ne comprend pas les mécanismes qui s’y cachent. Avant de se réprimander pour avoir peur, il faut reconnaître que la peur est une réponse normale. C’est une manière pour le corps et le cerveau de réagir. Malgré cela, la peur peut se révéler handicapante et contraignante lorsqu’elle envahit chaque individu. C’est pourquoi il est important de pouvoir la maîtriser.

 

Identifier ses craintes

Apprendre à vaincre sa peur est un défi comme toute résolution de problèmes. Ainsi, il est important de l’identifier afin de le surmonter. Pour y voir plus clair,il faut prendre le temps d’observer ses pensées, ses sentiments et ses sensations corporelles. Il est nécessaire d’adopter une pratique quotidienne de méditation de pleine conscience pour obtenir une plus grande clarté sur ce qui nous motive. Une fois qu’on le trouve, on peut se sentir habilité à affronter ses peurs.

 

Il y a des moments d’action et des temps de réflexion. Agir trop rapidement pour surmonter sa peur peut conduire à des comportements qui font plus de mal que de bien. La prochaine fois que l’on se sent craintif, ne rien faire peut être une bonne solution. Cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas agir. Un moment de réflexion peut avoir un grand effet sur le dépassement de la peur d’une manière productive, délibérée et efficace.

 

Créer des objectifs pertinents

Souvent, surmonter la peur est entravé par des objectifs peu inspirants ou insaisissables. Pour renverser la tendance, il faut penser à quoi ressemble la vie que l’on désire et mérite.Une fois cela défini, il faudrait y croire et agir dans ce sens. Pour ce faire, il faut rester réaliste.

  • Si la peur est l’engagement, il faut s’imaginer heureux avec un partenaire.
  • Si la peur est les hauteurs, l’image de conquérir une randonnée difficile peut être motivant. Elle induit le sentiment d’accomplissement.
  • Pour ceux qui ont peur des araignées, la visualisation d’une araignée avec neutralité est un exercice à favoriser.

 

Pour maîtriser sa peur, créer un objectif convaincant est donc important. Ainsi, son accomplissement sera une grande récompense et même une force. Une fois que l’on prend conscience que l’objectif est essentiel, la peur de ne pas essayer du tout éclipse la peur de l’échec – c’est à ce moment-là que l’on trouve plus de motivation à agir.

Faire face à ses peurs

Beaucoup de craintes sont fondées sur de fausses croyances ou des pensées limitantes. Lorsqu’on voit une araignée, on peut immédiatement avoir l’idée que celle-ci est nuisible. Pour maîtriser sa peur, il faut donc identifier ces modes de pensée et commencer à les remettre en question. Ce ne sont pas des vérités absolues.

 

La « peur de l’inconnu » est une expression couramment utilisée pour décrire l’aversion automatique que les gens ressentent à quelque chose qui est différent. Ainsi, il est important de s’exposer progressivement à ses peurs pour pouvoir les maîtriser, suivre les conférences de Deepak Chopra vous aidera aussi. Il semble également que s’engager avec une peur a un pouvoir incroyable pour aider à réguler les émotions qui les accompagnent.

Découvrez par la suite, les aliments interdits pour chat