ponçage de parquet

Envie de donner un petit coup de jeune à votre parquet ? Quelques travaux de rénovation s’imposent et vous pouvez même vous en occuper tout seul. Le ponçage de parquet est l’une des meilleures solutions permettant de donner un peu d’éclat et vitrifier un parquet.

Quel type de parquet peut-on poncer ?

Avant de passer au ponçage de parquet, il faut préciser que tous les parquets ne sont pas faits pour ce genre d’entretient.  Si vous avez un parquet stratifié, vous ne devez en aucun cas le poncer puisqu’il est fabriqué à partir de matériaux composites. Le poncer ne fera que l’abimer puisqu’il ne se comporte pas comme le bois. Si vous avez envie de le rénover un peu, il faut uniquement procéder à la vitrification.

Le ponçage peut toutefois se faire sur le parquet en bois massif. Authentique et avec une grande résistance et une durabilité remarquable, ce genre de parquet peut durer plus d’une centaine d’années s’il est bien entretenu. Il peut même supporter jusqu’à une bonne vingtaine cycles de ponçage. Cela dépend de l’essence du bois utilisé et de son épaisseur.

Il est également possible de poncer le parquet contrecollé. Moins cher par rapport au parquet massif, ce type de parquet peut supporter 6 cycles de ponçage uniquement. Faites toutefois attention, car le ponçage de parquet va réduire son épaisseur. Une erreur lors de l’opération risque ainsi de l’abimer pour de bon.

Le bon moment pour poncer le parquet

Le ponçage de parquet représente plusieurs avantages puisqu’il permet de redonner son éclat au parquet. En général, elle a lieu tous les cinq ans, mais cette fréquence peut varier en fonction de l’état du parquet. Il faut alors tenir compte de quelques indices pour déterminer le bon moment pour passer au ponçage. Si vous constatez que le parquet vire au noir lorsque vous y faites passer une serpillère mouillée, c’est le signe que la vitrification n’a plus assuré la protection du bois.  Il se pourrait aussi que le parquet soit décapé et qu’un cirage ne permette plus de camoufler les rayures. Dans ces conditions-là, la seule solution est le ponçage. Vous pouvez toutefois profiter de la rénovation de votre maison pour poncer le parquet.

Le ponçage de parquet en quelques étapes

La première étape d’un ponçage de parquet consiste à préparer la pièce : évacuer les meubles, nettoyer et dépoussiérer le parquet etc. Vous en profiterez pour détecter les failles au niveau de votre parquet et les corriger s’il y en a. Vous pouvez ensuite passer au ponçage. Pour ce faire, vous avez le choix entre ponceuse vibrante et ponceuse excentrique. Choisissez toujours un équipement facile à utiliser pour assurer le bon déroulement de l’opération.

Lorsque vous poncez votre parquet, choisissez toujours une méthode de ponçage adaptée aux dispositions des lames du parquet. Vous devez alors poncer dans le sens du bois s’il s’agit d’un parquet à l’anglaise. Si vous avez un parquet en chevrons, le ponçage se fera en diagonale. Il faut le faire dans le sens de la luminosité pour un parquet mosaïque. N’oubliez pas de bien nettoyer le tout après le ponçage. Le chantier réalisé par Mf Bois Design pourrait vous inspirer si besoin.